L’agressivité chez l’enfant avant 3 ans

L’agressivité fait partie de la croissance normale et ordinaire de l’enfant. Elle atteint son paroxysme entre 2 et 3 ans. Pour arriver à contrôler leur agressivité, les tout-petits ont besoin de l’aide active de leurs parents.

En bref, votre enfant est agressif et vous ne savez pas comment vous comporter ?
Notre psychologue, Marlyse Jacquet, vous donne quelques conseils.

Pourquoi un enfant est-il agressif ?
Avant toute chose, il faut savoir qu’avant l’âge de 3 ans, l’agressivité d’un enfant est une réponse à une impulsion et non une intention de blesser.
Il s’agit souvent de conflits de possession qui ont lieu lorsque deux enfants veulent le même jouet ou lorsqu’ils veulent attirer l’attention d’une même personne. Et comme ils ne parlent pas encore très bien, ils frappent, poussent ou mordent au lieu de dire « C’est à moi ».
Les raisons de ces comportements sont nombreuses.
Quoiqu’il en soit, le référent adulte est indispensable au contrôle de cette agressivité.

Comment intervenir ?
Les enfants agressifs ont besoin de beaucoup d’attention et de temps pour apprendre à se contrôler. La patience est essentielle pour leur permettre de comprendre les comportements acceptables et ceux qui ne le sont pas.

  • Restez calme mais ferme
  • Indiquez-lui que son comportement n’est pas acceptable et expliquez-lui les conséquences de ses gestes.
  • Donnez de l’attention à l’enfant blessé pour le consoler. Votre enfant comprend ainsi que faire mal n’est pas un bon moyen d’avoir de l’attention.
  • Aidez votre enfant à exprimer son ressenti. Aidez-le à mettre des mots sur ses émotions pour qu’il sache que vous le comprenez.
  • N’accordez une attention déplacée au comportement agressif (par exemple le rire).
  • Essayez de comprendre pourquoi il se montre agressif.
  • Ayez recours à une sanction éducative

  • Qu’est-ce qu’une sanction éducative ?
    Il s’agit d’une conséquence qui favorise l’apprentissage en y associant toujours une courte explication. Elle doit être proportionnelle à l’âge de l’enfant et toujours précédée d’une explication.
    Utilisez la réparation (par exemple consoler l’ami) ou le retrait dans un endroit neutre (une chaise ou la marche d’un escalier).
    Prévoyez une minute de retrait par année d’âge (par exemple 2 minutes de retrait pour un enfant de 2 ans).
    Attention à ne pas utiliser de termes contradictoires dans l’expression de l’interdit et à bien se placer en position de décisionnaire.

    Comment prévenir l’agressivité ?
    Instaurez des règles de vie et appliquez-les de façon systématique et universelle.
    Rappelez souvent à votre enfant les comportements acceptables et ceux qui ne le sont pas. Les enfants ont besoin de redondance pour assimiler les règles donc n’hésitez pas à répéter souvent la même chose.
    Soyez un exemple en maîtrisant vos propres réactions de frustration. Si c’est possible, allez jusqu’à expliquer ce que vous ressentez et indiquez plusieurs manières de réagir sans agressivité
    Lisez à votre enfant des histoires qui traitent de la colère et de l’agressivité afin qu’il puisse s’identifier au personnage et s’approprier ses comportements.
    Valorisez votre enfant et félicitez-le quand il agit correctement. Un enfant aux tendances agressives passe souvent beaucoup de temps sans recevoir de compliments. Des félicitations mesurées motivent votre enfant à vous faire plaisir et à mieux contrôler son comportement.

    Que faire si votre enfant est victime d’agressivité ?
    Si votre tout-petit reçoit des coups ou se fait mordre à la crèche, il n’est pas souhaitable que vous interveniez directement auprès de l’enfant qui a fait mal au vôtre ou de ses parents.
    C’est le rôle des parents de l’enfant agressif et de l’éducatrice d’agir. Vous pouvez toutefois en parler avec l’éducatrice afin qu’elle mette en place des moyens pour que les gestes agressifs diminuent.

    Laisser un commentaire